2006 – Peintures murales de Michel HOLYMAN

MICHEL HOLYMAN (Baërl (Allemagne) 1924 – Taintignies 1966)

Michel Holyman se forme successivement à l’Académie des Beaux-Arts de Mons (avec entre autres Edmond Dubrunfaut comme professeur) et à l’Institut supérieur des Arts décoratifs de La Cambre.

Il rejoint en 1947 le Centre de rénovation de la tapisserie de Tournai fondé par Louis Deltour, Edmond Dubrunfaut et Roger Somville ; ces derniers par ailleurs fondateurs de Forces Murales cherchent à créer « un art public exaltant la vie et le travail des hommes, leurs luttes, leurs souffrances et leurs joies, là où passent et vivent ces hommes » [Cent Wallons du siècle, Institut Jules Destrée, Charleroi, 1995].

Il reçoit :

  • Le 1er prix du Concours national de la Tapisserie à Gand en 1948
  • Le 2e prix du Concours national de la Tapisserie de l’Office belge du commerce extérieur en 195O
  • Le 2e prix du Concours national de tapisserie de l’ONU en 1952 à cette tapisserie, La ronde autour du monde, sera offerte par le gouvernement belge au gouvernement mexicain à l’occasion de l‘Exposition universelle de 1954
  • Le Grand Prix de l’Exposition universelle de Bruxelles en 1958

Il participe à des expositions d’ensemble ou personnelles à Mons, Bruxelles, Liège, La Louvière, Anvers, Gand, Namur, Tournai, Charleroi, Lille, Utrecht, Oslo, Milan, Vienne, Mexico, New York, Bogota, Washington, Paris [Catalogue de la 1ère biennale de tapisserie de Lausanne].

Il enseigne aux Ecoles techniques féminines du Hainaut de Saint-Ghislain et à l’Ecole supérieure des Textiles et de Bonneterie de Tournai.

Il est membre du personnel du Centre de recherche, d’essai et de contrôle pour l’industrie textile (CRECIT).

A titre privé, il est aussi imprimeur sur tissu.

C’est lors de travaux d’aménagement de son atelier qu’il meurt accidentellement en 1966. [Legge Jacky, 5O artistes et les Plaines de l’Escaut, Edition Ville d’Antoing – Maison de la Culture de Tournai, 2OO3]

Dans les années ‘5O, Michel Holyman a réalisé  cette suite de 4 peintures murales sur le thème de l’industrie textile.

Elles ont été restaurées en novembre et décembre 2OO6 par l’atelier de Marie-Hélène Ghisdal.

Pour les apprécier dans la chronologie voulue par l’artiste, il convient de les « lire » dans le sens des aiguilles d’une montre, en commençant par celle qui se trouve à gauche de la porte d’entrée.

  1. Filage
  2. Tissage
  3. Teinture et impression
  4. Maille